Tout l'art de la Pyrotechnique

Feu d’artifice programme : feu « Deux »

Feu d’artifice programme « Deux »

 

Ce feu d’artifice programme comprend :

  • 1 ouverture
  • 11 tableaux
  • 1 bouquet final.

Il est tiré à trois hauteurs :

  • 50 m ;
  • 75 m ;
  • 100 m.

Ouverture du feu d’artifice programme

24 bombettes 30 mm Eclairs et tonnerre.

Tableau 1

24 comètes 25 mm Eventail de comètes bleues.

Tableau 2

48 bombes 34 mm Tronc argent et Palmier or.

Tableau 3

16 bombes 50 mm Ouverture multicolore.

Tableau 4

40 projectiles 40 mm Envolées de sifflets argent avec tonnerre.

Tableau 5

16 bombes 38 mm Ouverture et croisements rouges.

Tableau 6

32 bombes 34 mm Tronc argent et Palmier crépitant or.

Tableau 7

25 bombettes 30 mm Palmes argent avec Scintillement rouge.

Tableau 8

48 projectiles 25/38 mm Comètes violettes et Bombes Pluie or et argent.

Tableau 9

10 bombes 75 mm Pluie or et argent avec Centre couleur.

Tableau 10

25 bombettes 30 mm Palmes argent avec scintillement vert.

Tableau 11

16 bombes 38 mm Ouverture à Croisements violets

 

Bouquet final du feu d’artifice programme

 

122 projectiles de 30 à 75 mm Comètes crépitantes or, Bombes argent et rouge,  Bombes vertes et bleues, Bombes Eclair et Tonnerre, Bombes à Croisement de couleurs, Bombes couleurs et effets variés. Salve finale : 3 bombes palmier argent.

 

Matériel et sécurité

 

  • Bombes de 75 : 58
  • Mortiers de cinq tubes droits de 75 mm : 11
  • Mortier de cinq tubes éventaillés de 75 mm : 1
  • Distance de sécurité : 90 mètres
  • Type de feu d’artifice : K3
  • Déclaration préfectorale : non soumis
  • Livré clé en main, tout électrique tous accessoires fournis hors installation, tir et assurances

 

feu-artifice-programme-deux feu d'artifice programme

Attention : ceci est une photo d’illustration qui ne représente en aucune manière un ou des effets des tableaux du feu d’artifice programme présenté ci-dessus.

 

LIRE AUSSI  Histoire du feu d'artifice : manifestation de puissance politique

Les couleurs ont été incorporées dans les feux d’artifice durant la Renaissance italienne, quand l’acier et le charbon ont été ajoutés pour produire le jaune et l’orange. Petit à petit, les pyrotechniciens ont expérimenté différents métaux absorbant l’énergie des explosions pour émettre de la couleur. Les composés de strontium donnent du rouge, le baryum donne du vert et le cuivre donne du bleu. Les combinaisons de ces métaux produisent la gamme de couleurs que vous voyez dans les feux d’artifice.

 

Attention : la composition pyrotechnique tant au niveau des pièces que de leur nature, couleur, effets ou quantité peut varier en fonction du temps. Le présent descriptif est donné à titre indicatif et doit faire l’objet d’un devis en bonne et due forme.

 

 

 

Share Page

Close