Tout l'art de la Pyrotechnique

Histoire des feux d’artifice : les pièces de sol

Feu d’artifice : pièces pyrotechniques de sol ou « des feux d’artifice qui font leur effet sur terre » ainsi que les décors

Dans la grande tradition des feux d’artifice à la française nous vous proposons toute une gamme de pièces, de fresques, décors, illuminations pour créer un feu d’artifice qui occupe tout l’espace visuel et non pas seulement le tiers supérieur du ciel (bombes et pièces aériennes).

Présentation des différentes pièces de feux d’artifice de sol et des décors pyrotechniques

  • Les « ailes ou feux croisés » ailes de feu d’artifice tournant à contre-sens garnies de jets brillants ;
  • Le « caducée » est une composition pyrotchnique formée de lances d’illumination, de cercles, ailes et croissants tournant ;
  • Les « caprices » sont pièces tournantes composées de soleils tournant en sens différents ; c’est donc une pièce de feu d’artifice à plusieurs changements qui se terminet par un effet de jet à deux nappes ; le caprice tourne sur un pivot qui entre dans toute la longueur de la pièce du milieu ;
  • Les « cascades fixes et les cascades tournantes » : pièces de sol de feux d’artifice composées d’une longue rangée de jets pyrotechnique qui laissent « couler » l’or ou l’argent de leur garniture.
  • L' »étoile en panneau, avec un grand coup de feu » pièce pyrotechnique composée d’une étoile avec un soleil tournant au milieu ;
  • L' »éventail » est une patte d’oie composée de cinq jets disposés de même manière ;
  • Les « feux guillochés » , pièce de feux d’artifice qui s’exécute avec des roues de pareilles grandeurs mais tournant à contresens sur un même axe et garnies de jets de feu ;

pyro-piece-de-sol feux d'artifice

  • Les « girandoles »: pièces de sol avec les différents effets pyrotechniques que l’on peut produire ; ce sont des caprices, mais possédant une plus grande étendue ; on y adapte des cercles tournants, garnis de jets posés les uns horizontalement, et les autres obliquement comme ceux des caprices ;
  • Le « grand Caprice tombant » est une pièce de feux d’artifice composée de trois roues qui se meuvent les unes par rapport aux autres ;
  • La « grande étoile fixe » que l’on peut multiplier sur toute une façade de feu d’artifice ;
  • Les « globes » pièces pyrotechniques en forme de sphères qui tournent verticalement et horizontalement ;
  • Le « globe brisé » pour faire une surprise lors des feux d’artifice …
  • La « gloire’ est une pièce pyrotechnique construite selon le principe de la patte d’oie multipliée pour obtenir un cercle complet avec une double rangée de jets disposés sur deux cercles (intérieur et extérieur) ;
  • Les « ifs » pièce pyrotechnique formée de jets de couleurs vives et brillantes auxquels on peut ajouter des marrons ;
  • Le « noeud d’amour » ou pièce pyrotechnique composée de trois roues garnies d’artifice en rond blanc ou de couleur ;
  • Les « palmiers » pièce pyrotechnique en forme de palmier ;
  • La « patte d’oie » , pièce de feu d’artifice de sol élémentaire composée de trois jets que l’on dispose suivant les rayons d’un même cercle formé par un cercle ;
  • Les « soleils fixes » ; semblables au précédents sans qu’il y ait rotation de la pièce pyrotechnique ; on obtient un soleil fixe à deux reprises ou changements en intercalant sur la circonférence intérieure du support, entre les gerbes de soleil, une série de jets portant un composition différente, et qui, lorsqu’elles arrivent à la fin, communiquent le feux aux jets de l’autre série ;
  • Les » soleils tournants » : grandes pièces sur mâts que l’on connaît moins aujourd’hui mais permettant de splendides effets pyrotechniques ; certains soleils peuvent comprendre jusqu’à huit effets successifs, chaque effet augmentant le spectacle offert par le précédent ; on aura soin de varier la compostion des jets de manière à produire des effets différents ; les soleils tournant se composent d’un rouage garni extérieurement de jets qui lui donnent un effet de rotation ; on obtient de très beaux effets en disposant plusieurs soleils sur un même axe horizontal, ou en les plaçant sur des axes horizontaux ;
  • Les « spirales ou vis sans fin » pièce pyrotechnique en forme d’un pain de sucre ;
  • Les « tambours et autres pièces en découpures et les transpartents » ; pièce pyrotechnique pour laquelle on part d’un dessin analogue à la fête, décoré de motifs appropriés.