Tout l'art de la Pyrotechnique

Histoire du feu d’artifice : manifestation de puissance politique

Prétexte à réjouissance, la victoire de La Rochelle donne lieu à un grand feu d’artifice dont l’artificier (Morel) indique les grandes lignes symboliques et politiques.

Le discours poliltique comme fil rouge de la mise en scène d’un feu d’artifice sous le règne de Louis XIII

Sujet du feu d’artifice
sur la prise de la Rochelle
que Morel doit faire pour l’arrivée du Roi
sur la Seyne devant le Louvre, 1629

« Grand & victorieux Monarque , qui revenez chargé de Palmes, et de Lauriers, et qui ravissez vos Sujets de plaisir et d’admiration à votre arrivée triomphante, souffrez qu’après tous les autres dans votre Ville de Paris, et devant les yeux de votre Majesté, ie fasse luire le feu de ma joie. Mais pour donner plus de grâce à mon entreprise, i’exécuterai un beau dessein que i’ay pris chez les Poètes anciens, et qui convient parfaitement à votre dernière victoire , puis qu’aussi bien, au jugement de tous, dans le courage invincible, & les autres qualités éminentes de votre Majefté, l’on trouve tous les jours le sens moral et la vérité des plus belles Fables qu’inventa l’Antiquité, purement et naïvement expliquée.

Je me prépare donc, Sire, pour représenter dessus l’eau de la Seine, & devant votre Palais Royal du Louvre, la figure d’une Andromède , attachée contre un rocher, & rigoureusement exposée pour la vanité de ses parents aux plus redoutables montres de la mer, qui la regardant comme sa proie, épouvantera tous les environs de ses sifflements horribles , jettera du feu par les yeux, & par les narines, & viendra la gueule béante pour la dévorer. Aussitôt du haut de la Tour de Nesle paraîtra ce digne enfant des Dieux, ce brave & généreux Persée, qui porté sur les ailles de Pégase, se présentera devant elle, comme celui seul de tous les hommes, qui se sentira digne de triompher de fa chasteté, & fondant d’abord sur le Monstre, il le combattra vaillamment, lui donnera des atteintes mortelles, le repoussera jusques dans les abîmes dont il sera sorti, & enfin se rendra juste possesseur de la Belle toute éplorée , après l’avoir délivrée par ses armes du péril éminent qui la menaçait. Et en témoignage de l’allégresse & délivrance d’Andromède, Votre Majesté verra la Tour de Nesle toute en feu ; & sur un grand bateau fera dansé un Ballet par huit hommes couverts de feu, & dansants leurs figures enflammeront quantité d’artifices & grosses fusées. Puis l’on verra Persée brûler le Rocher où était attachée Andromède. Ce qui sera suivi du grand feu qui durera plus d’une heure, et lequel donnera très-grand plaisir & contentement à Vostre Majesté.

feu-artifice-a feu d'artifice

Votre Majesté (SIRE) trouera sans beaucoup de peines dans ses propres actions l’explication &: le sens misticque de cette fable : & verra que cette Pucelle attachée contre le Rocher, ne peut reprefenter autre chose que la Rochelle , qui empruntoit ce nom, des forces, &: des bastions inexpugnables, contre lesquelles elle cftoit attachée, & qui mérite encore mieux celuy de Pucelle pour n’avoir esté jamais forcée ;& pour s’eftre conserveée jusques icy parmy tant de divers efforts.

Or comme jadis Andromède fut exposée pour la vanité de ses parens au plus grand monstre de la Mer ; La Rochelle a esté exposée pour la vaniré de ses alliés aux hommes de la Mer les plus redoutez , qui la considérants déja comme leur proie, sont venus avec un monstrueux appareil, & une puissance prodigieuse pour La dévorer, faisans siffler leurs canons de toutes parts, & couvrans la Mer de Bruslots,qui n’ont servy qu’à faire vos feux de joie. Et ce vaillant Persée ne peut estre mieux figuré que par voftre Majesté. Il estoit fils du plus grand des Dieux, & vous esles fils de celuy qui eftoit le plus grand des Rois avant qu’il vous eust mis au monde ; Comme luy vous avez seul mérité de triompher d’une Pucelle, tant de fois en vain attaquée. Comme luy vous auez méprisé la puissance de la Mer, & porté sur les ailes de la renommée, vous avez généreusement combattu, & glorieusement repoussé jusques dans ses bords ce monstrueux amas de tours flottans , qui faisoit trembler toutes nos côtes, & qui n’ont jaimais ébranlé le cour de votre Majesté seulement.

Enfin comme lui (SIRE) après avoir délivré votre Pucelle du péril qui la menaçait, vous vous en estes rendu juste possesseur, & elle comme une autre Andromède, vous a reçu toute éplorée. Fass le Ciel que vous puissiez longuement jouir du fruit de cette belle victoire, & qu’après vous être rendu redoutable à tous vos voisins, votre nom avec plus de justice & de vérité que celui de Persée, soit désormais adoré dans les Provinces les plus éloignées, selon le vou & ardent désir, SIRE, de tres-humble & très- obéissant Serviteur & subject, Morel. »